« L’Ile de Pan » : lacs et animaux merveilleux

Dernier né des Bûcherons de chez Lumberjacks Studio, présenté à Essen, « L’Ile de Pan » est un jeu de placement léger qui ne surprend pas par son originalité mais offre un bel exemple d’équilibre entre réflexion et plaisir ludique dans sa catégorie.

Pour résumer, à son tour, un joueur pioche l’une des 3 tuiles à 3 hexagones face visible, et la pose immédiatement sur le plateau de jeu qui se constitue ainsi au fur et à mesure. Il déplace alors son personnage de 0 à 3 cases dans n’importe quelle direction, l’important étant la case d’arrivée : c’est en fonction du type de celle-ci (plaine, montagne ou désert) qu’il pourra, optionnellement, y déposer 1 à 3 animaux de la bonne catégorie (respectivement herbivore, rapace et reptile), et scorer autant de points. Certains cases spéciales, qui ne rapportent pas d’animaux quand on les pose, sont de potentiels morceaux de « lac merveilleux », d’où surgira peut-être un « animal merveilleux » dont l’apparition rapportera elle aussi des points à son propriétaire.

Le tour de jeu est rapide et fluide, et le niveau stratégique pas particulier redoutable : on est plutôt dans l’optimisation de choix tactiques, voilà qui pourra parfaitement convenir aux joueurs plus jeunes. Si « L’Ile de Pan » n’est pas un jeu méchant, il n’est néanmoins pas dépourvu de possibilités de blocage de l’adversaire, notamment en venant contrarier ses projets de lac merveilleux. A noter qu’on conseille vivement les parties à 3 ou 4 joueurs – à 2, il est bien fade en comparaison. Au final, avec son matériel mignon, sa mécanique précise et son joli univers symboliste, « L’Ile de Pan » est un sympathique jeu de placement, familial mais pas simpliste.

3.5 out of 5 stars (3,5 / 5)

L’Ile de Pan, un jeu de Johan Benvenuto et Florian Sirieix, illustré par Camille Chaussy.
2-4 joueurs à partir de 8 ans

Durée : environ 30 min (compter 15 min /joueur pour des débutants).